27 novembre, 2020 - 15:52
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / COLD PREY (1&2): Test Blu-Ray (express)

COLD PREY (1&2): Test Blu-Ray (express)

 

Cold Prey Blu-Ray (fritt vilt)

COLD PREY I

Jannicke, Morten, Eirik, Mikael et Ingunn, sont 5 jeunes Norvégiens qui décident de partir en vacances dans les montagnes de Jotunheimen, afin de pouvoir faire du snowboard. Alors qu’il sont isolés de tout Morten se casse la jambe. Les 5 amis vont alors se réfugier dans un hôtel abandonné, mais se rendent rapidement compte que l’endroit n’est pas aussi désert qu’il n’y paraît…


COLD PREY II

Pendant l’hiver 2006, quatre jeunes ont été sauvagement assassinés dans les montagnes norvégiennes de Jotunheimen. La seule femme ayant survécu au massacre est transférée dans un hôpital de la région. A son réveil, le lieu est plongé dans l’obscurité et le silence, sans âme qui vive…

 

Merveille de style, ces deux brillants exercices de style se détachent,t sans mal du tout venant de la production horrifique/thriller mondiale, en optant pour la fraîcheur et l’agressivité d’une certaine tendance du cinéma nordique. Associé à un style presque novateur, chacune de ces oeuvres, courtes, ménage tension et fracas, en insistant tout particulièrement sur les ambiances, et en se focalisant sur les personnages avec minutie et rigueur. A découvrir sans plus attendre.


 

IMAGE

blue-dot CODEC VIDEO: AVC
blue-dot 1080p
blue-dot FORMAT: 2.35:1 
blue-dot Studio Canal, France, disponibilité: novembre-décembre 2009

Deux très bons pressages HD. Une fois passé les déceptions liées à la présence de grain lors des très nombreuses obscures ou se déroulant dans la pénombre, ce sera avec un vif plaisir que l’on contemplera les plans larges sur les décors enneigés, au niveau de détail très satisfaisant. Les cadrages très étudiés récupèrent, via cet encodage, une merveilleuse apparence, très cinéma, très naturelle. Les contrastes se montrent des plus réussis, même si une certaine tendance à s’effondrer de temps à autres se fait ressentir. Dans l’ensemble, deux pressages solides sont ici présentés.

 

SON

blue-dot DTS-HD Master Audio 5.1: Norvégien (sous-titres imposés), Français DTS-HD Master Audio 2.0
blue-dot 24 Bit, 48 Khz
blue-dot OFFSET: n/a

5050582737691Les deux volets de la saga présentent des caractéristiques audio et acoustiques de haut calibre, mettant en avant une dynamique furieusement détendue et ample, agressive à souhait. Sans pour autant recourir systématiquement au support des voies arrières, la bande-son (via son mixage et son montage son) parveint à exister de manière limpide, réaliste, furieusement impactante. Le canal de grave habille et texture la pièce avec soin(s), proposant une ampleur assez conséquente, et délivrant des nappes d’infra souvent destructrice et profondément rauques. Magnifique reproduction des voix des protagonistes sur le canal central, avec un délié et une ouverture spectrale soigneusement étalonnés. La scènhe frontale affiche une très haute intelligibilité, et une directivité expansive à souhait. La spatialisation se montre soignée et serrée à la fois, diffusant effets et ambiances avec frénésie parfois (volume un), et sachant pleinement tirer partie du surcroît de dynamique offerte par le son numérique non compressé. Davantage focalisé sur les ambiances, le mixage fait la part belle aux placements de différentes notes atmosphériques sur l’ensemble des canaux, qui agissent avec vigueur et, surtout, réalisme. En effet, la qualité de l’enregistrement permet réellement une immersion libre et dénuée de compression ou de compromis. Chaque événement sonore emploie à susciter l’effroi (séquences d’exploration de l’hôtel en tête), et déploie ainsi des myriades de nappes sonores tantôt très concrètes, tantôt abstraites. Une importante part de création a été intégrée au mixage et au montage, et les pistes sons proposées sur ces deux titres se montrent redoutables d’efficacité et assommantes de réalisme et de pression sonore.

 

Rigoureuses et déliées, puissantes et détaillées, ces deux pistes son affichent un haut degré d’intelligibilité. Le codage DTS-HD Master Audio 5.1 s’y montre libérateur, ouvreur d’espace, et dynamiquement supérieures. De fortes doses d’adrénaline sont au programme, le tout avec une agréable fraîcheur et un sentiment de virulence acoustique décuplée et emphatique. Globalement, le tout se savoure avec un plaisir coupable.

[adfever type= »product » value= »11586690″]

 



INTERACTIVITE

    Outre des bandes-annonces d’autres productions nordiques éditées par Studio Canal (SD, et Dolby Digital 2.0…), ces deux titres sont totalement dépourvus du moindre supplément…

    Présence d’outils sommaires de réglages Audio et Vidéo.

Note image Note Image
Note DTS Note DTS
Note mixage Note mixage
Note dynamique Note dynamique
Note scene arriere Note scene arriere
Note dimension Note dimension
Note interactivite Note interactivite

Note globale Note globale
Note interet du blu-ray Note interet du blu-ray

Notes du disque :
1080p 24 bit blu ray Cold Prey cold-prey-blu-ray cold-prey-bluray coldprey coldprey1 coldpreybluray DTS-HD Master Audio 5.1 DTS-Phile fritt vilt frittvilt3bluray hd sous-titres-cold-prey-bluray stéphane roger Studio Canal test blu-ray test-blu-ray-cold-prey zone B

A propos de Stéphane Roger | Cornwall

Rédacteur en chef et créateur du site DTS-Phile.com. Cinéphile, enseignant.
Installations Home-Cinema
Scroll To Top
WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera