30 novembre, 2021 - 01:11
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / « Wolverine » Test Blu-Ray

« Wolverine » Test Blu-Ray

wolverine-1Ce film nous fait découvrir les origines du plus rebelle des héros Marvel et son histoire avant les événements de la trilogie X-Men. Hugh Jackman reprend son rôle fétiche de héros au pouvoir de régénération convoité par l’armée, et impitoyable jusqu’au bout des griffes. Après avoir intégré le programme militaire « Weapon X » qui transforme les mutants en armes vivantes, Wolverine n’a de cesse de retrouver ceux qui ont tué son père et la femme qu’il a aimée.

Pour contrer le piratage du film, les producteurs d’X-Men Origins : Wolverine ont trouvé la parade : sortir différentes copies, agrémentées de fins différentes. Du coup, tous les cinémas ne passeront pas exactement la même version du long métrage.
Quelques semaines avant sa sortie en salles, la Fox a eu la mauvaise surprise de voir une copie pirate d’X-Men Origins : Wolverine circuler sur la toile. Incomplet car amputé de quelques scènes clés alors en cours de montage, le fichier n’en a pas moins provoqué la colère du studio, qui a chargé le FBI de déterminer l’origine de la fuite.
Alors que les épisodes de la trilogie X-Men tenaient davantage des films choraux, X-Men Origins : Wolverine, spin-off de la saga, se focalise davantage sur le personnage de Wolverine, même si d’autres mutants sont de la partie.
X-Men Origins : Wolverine marque la naissance d’une nouvelle branche de la saga X-Men : les spin-offs, ou dérivés. Et après Wolverine, c’est le personnage de Magnéto qui pourrait bénéficier d’un film rien que pour lui.
En plus d’y enfiler le débardeur de Wolverine pour la quatrième fois, Hugh Jackman a également produit X-Men Origins : Wolverine, dont il a supervisé tous les aspects de la préproduction, de la production et de la postproduction. Un investissement massif mais pas vain, puisque l’acteur déclare : « Je me suis plus amusé à jouer Wolverine dans ce film que dans aucun autre ! (…) Une des tâches les plus agréables liées à mon rôle de producteur a été le casting des acteurs. Il y a un tas de nouveaux personnages passionnants dans ce film, et choisir les bons acteurs pour les interpréter a été très enrichissant. »
C’est après avoir découvert Mon nom est Tsotsi, lauréat de l’Oscar du Meilleur Film Etranger en 2006, que Hugh Jackman a été convaincu queGavin Hood devait mettre en scène X-Men Origins : Wolverine : « Tsotsi était en guerre contre lui-même, exactement comme l’est Wolverine. J’ai été très ému par son parcours, et très impressionné par le talent avec lequel Gavin a su mettre en scène ce personnage et son histoire. »
Avant le choix de Gavin Hood, les noms de Bryan Singer, Zack Snyder, Brett Ratner et Len Wiseman ont circulé pour mettre en scène X-Men Origins : Wolverine.
Alors qu’il aurait du faire partie de X-Men 2 et 3, Gambit fait enfin sa première apparition sur grand écran dans cet X-Men Origins : Wolverine.
Si Wolverine est à nouveau incarné par Hugh Jackman, Liev Schreiber etDanny Huston succèdent respectivement à Tyler Mane et Brian Cox dans la peau de Dents de Sabre et William Stryker.

 

 

IMAGE

wolverine-2Wolverine est présente par la Fox d’après un transfert 2.35 et 1080p. Globalement, nous tenons là une image de grande classe, forte de nombreuses qualités directement imputables au style de Gavin Hood, son metteur en scène, et du codec vidéo AVC. Un bitrate moyen de 22 Mbps (qui semble quelque peu bas…) autorise un excellent niveau de détail, qui fait mouche en de très nombreuses occasions, offrant alors une image piquée et limpide, fluide et très réussie. La toute première séquence, en revanche, pêche par un rendu vidéo moindre: le niveau des noirs, par ailleurs excellent, n’offre pas la profondeur escomptée, et affiche des gris peu reluisants qui ne permettent pas de découper a pénombre comme il se doit. Ceci mis à part, la suite s’améliore grandement, avec une définition pointue et aiguisée, une saturation chromatique presque exemplaire sur de très nombreuses séquences. Les images offertes sont en permanence solides et avenantes, le tout avec un un niveau de contrastes fort et réussi. Les scènes d’extérieur baignent dans un très belle luminosité, et affichent un excellent, pour ne pas dire remarquable, niveau de détail, qui propose une résolution très poussée. L’ensemble demeure fluide à l’écran, preuve d’un encodage soigné. Les scènes de pénombre affichent des prestations un peu moindres, mais globalement, nous tenons là une image en acier blindé qui rend parfaitement justice au film et permet une redécouverte dans des conditions homogènes et optimales.

 

 

SON

wolverine-3Nous proposons de très sérieuses réserves quant au contenu sonore de cette édition Blu-Ray. Là où bien des chroniqueurs de par le monde y ont vu un mixage explosif et anthologique, la vérité est en effet tout autre… Pour rentrer de plain pied dans le vif du sujet, la piste son DTS-HD Master Audio 5.1 accuse une dynamique en retrait, et surtout, surtout, ne laisse presque rien transparaître sur la scène arrière, qui se retrouve totalement inexploitée, sans dynamique, sans préhension, sans ampleur… Un rendu flasque et souvent creux, jusque dans le registre grave: le renfort de grave (0.1 LFE) y est également délaissé, n’activant pas même une once de subtilité ou de profondeur lors des innombrables explosions (l’hélicoptère pour ne citer que lui). De très sérieuses déficiences chroniques, preuve d’une phase de mastering peu optimisée, où la bande-son du film a visiblement subi des retouches importantes… Là où les choses se gâtent pour de bon, c’est lorsque l’on active la piste DTS mi débit Française: en effet, cette dernière propose une texture sonore tout autre, fort de basses fréquences, très ouverte sur l’arrière, largement mieux découpée, et au combien plus démonstrative. Vous l’aurez compris, la piste Française DTS mi débit, qui propose un débit très inférieur à la piste DTS-HD Master Audio, se montre totalement supérieure à la piste VO, au point que les séquences d’action (l’attaque du bâtiment au début du métrage, les scènes finales, l’hélicoptère…) récupèrenent une énergie acoustique ainsi qu’une tridimensionnalité totalement absente de la piste VO, pourtant sans perte. Sentiment ambiophonique plus poussé, ouverture sonore plus franche, dynamique deux bons crans au-dessus, scène sonore plus creusée et tout bonnement plus pregnante… Une bizarrerie auquel le support Blu-Ray ne nous avait pas habitué… En d’autres termes, pour découvrir le film, rien ne vaudra l’écoute de cette piste Française, aussi bizarre que cela puisse paraître. Pour avoir organisé des discussions sur des forums Nord-Américains, de nombreux membres se sont retrouvés à être d’accord avec nous.

 

D’un point de vue artistique, le mixage fait la part belle aux éclats sonores et suramplifie la présence supernaturelle de certains phénomènes des X-Men. L’apparition de Gambit en sera incontestablement le point d’orgue, avec une mise en place sonore exacerbée et complexe et un renfort de dynamique fort appréciable. Les combats bénéficient d’une belle couverture sonique (pour peu que l’o ait pris soin de passer son lecteur Blu-Ray en piste audio Française…), mais nos sommes très loin, pour ne pas dire à des années lumières, des résultats acoustiques poussés et anthologiques (n’ayons pas peur des mots) obtenus sur la piste DTS-HD Master Audio de X-Men 2. Wolverine s’apparente, d’un point de vue mutlicanaux, à une production standard qui ne s’embarrasse aucunement de subtilités, au point de ne pas créer d’identité acoustique singulière, contrairement à (presque) tous les opus de la série X-Men. En ce sens, c’est à un certain conservatisme sonore, quasi-normatif, que nous sommes malheureusement conviés…

La version Française constitue la meilleure surprise de cette édition HD. Avec son son labellisé SD, elle transcende de très nombreuses séquences, en ouvrant le champ sonore de manière dramatique une fois comparée à la piste VO lossless. Faites vos jeux…

 

 

INTERACTIVITE

Commentary by Director Gavin Hood

Commentary by Producers Lauren Shuler Donner and Ralph Winters

The Roots of Wolverine: A Conversation with Stan Lee & Len Wein (1080i, 16:18)

Wolverine Unleashed: The Complete Origins (1080i, 12:05)

Weapon X Mutant Files (1080i, 53:57 total)

The Thrill of the Chase: The Helicopter Sequence (1080i, 5:53)

Deleted and Alternate Scenes (1080p, 9:32)

Fox Movie Channel Presents: World Premiere (SD, 6:22)

Ultimate X-Mode BONUSVIEW

Live Lookup
Visiblement, cette option pourtant fdort alléchante, n’est pas disponible en France en raison d’un blocage des adresses IP au niveau du BD-Live…

Fox on Blu-Ray (1080p, 3:23)
Trailers HD pour X-Men trilogy et Night at the Museum.

 

 

Notes du disque :

Note image Note Image
Note DTS Note DTS
Note mixage Note mixage
Note dynamique Note dynamique
Note scene arriere Note scene arriere
Note dimension Note dimension
Note interactivite Note interactivite

Note globale Note globale
Note interet du blu-ray Note interet du blu-ray

Notes du disque :
0h 754.75 Kbps bande-son-blu-ray-wolverine DTS-HD Master Audio 5.1 Fox griffedemarvel3d Hugh Jackman mi débit renfortsarmexmen test-blu-ray-wolverine test-bluray-wolverine test-bluray-xmen-origine-wolverine test-note-bluray-x-men TOP IMAGE trilogie-x-men-blu-ray-chronique Wolverine wolverine2 wolverineandsabretooth wolverinebluray-qualite zone B

A propos de Stéphane Roger | Cornwall

Rédacteur en chef et créateur du site DTS-Phile.com. Cinéphile, enseignant.
Installations Home-Cinema
Scroll To Top
WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera