30 novembre, 2021 - 00:27
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / BOSTON STREETS: Test Blu-Ray (express)

BOSTON STREETS: Test Blu-Ray (express)

Deux amis, Paulie et Brian, mènent une vie de petits voleurs dans les rues malfamées du sud de Boston. Ils rejoignent un gang. Brian est tiraillé entre ses nouvelles responsabilités, son amitié avec Paulie, sa femme et son fils…


IMAGE

blue-dot CODEC VIDEO: VC-1
blue-dot 1080p
blue-dot FORMAT: 2.35:1
blue-dot France Télévisions Distribution

Cette oeuvre aux proportions modestes s’offre un transfert au format Blu-Ray somme toute raisonnable. Les images demeurent lisibles et acérées, mais il en sera en revanche un peu moins convaincant au niveau du rendu des contrastes. Les teintes urbaines, grisaillantes de Boston et de ses environs empruntent considérablement au Mystic River de Clint Eastwood. Peu d’éclats de soleil, pas de lumière ouvertement solaire, et ce sentiment d’enfermement qui sied si bien au genre et à l’ambiance que dépeint honorablement le film. Dans l’ensemble, la définition se montre parfois poussée, souvent convenable. La température colorimétrique, nécessairement limitée, affiche des tonalités parfois agréables en intérieur, fermement reproduites par ce transfert qualifiable de standard, et qui tire parti, au maximum, de son matériel de départ.

 

SON

blue-dot DTS-HD Master Audio 5.1: Anglais & Français
blue-dot 24 Bit, 48 Khz
blue-dot OFFSET: n/a

Le rendu acoustique demeure dans son ensemble tout juste honnête, répercutant sur l’axe frontal les dialogues et autres situation urbaines dans lesquelles baignent les personnages. Sans réelle ouverture, sans dimension marquée plus que de raison, le film navigue dans un rendu ambiophonique aux proportions étroites mais pas limitées, aidé en cela par le codec DTS-HD Master Audio 5.1 qui, en dépit d’un matériel sonore de départ qualifiable de mince et non spectaculaire, parvient à maximiser le rendu sonore, et à instiller réalisme et ‘courants véhiculatoires’ à certaines lignes musicales. La dimension 5.1 se montrera, nous l’avons dit, restreinte et confinée, avec une dynamique parfois plus poussée, mais souvent tout juste à même de sortir le film de son fondement minimaliste. La réponse ne fréquence ne constituera pas non plus une référence, avec sa zone médium quelque peu tassée, et son exploration plutôt flasque du spectre audible.

 

INTERACTIVITE

  • Bande-annonce (non HD)
  • Making-of de 22 minutes environ

Note image Note Image
Note DTS Note DTS
Note mixage Note mixage
Note dynamique Note dynamique
Note scene arriere Note scene arriere
Note dimension Note dimension
Note interactivite Note interactivite

Note globale Note globale
Note interet du blu-ray Note interet du blu-ray

Notes du disque :
1080p 24 bit blu ray Boston Streets boston-streets-test-blu-ray chronique DTS-HD Master Audio 5.1 DTS-Phile français France Télévisions Distribution hd lisible en zone B Mark Ruffalo Sound design stéphane roger test blu-ray test-blu-ray-boston-streets test-boston-streets-blu-ray WHat doesn't kill you zone B

A propos de Stéphane Roger | Cornwall

Rédacteur en chef et créateur du site DTS-Phile.com. Cinéphile, enseignant.
Installations Home-Cinema
Scroll To Top
WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera